Week-end de jeunes pour Strasbourg

Le week-end prolongé du 14 juillet a permis à la jeunesse de Strasbourg de se retrouver pour camper quelques jours.

 

Comme lors des années précédentes, l’évangéliste Nicolas a mis à disposition de la jeunesse son terrain à Andlau, dans les Vosges.


Les jeunes s’y sont retrouvés le vendredi 14, pour installer leurs tentes, tant bien que mal. Certains en ont profité pour faire un peu de mécanique sur une ancienne voiture.

Après avoir mangé des pizzas, un feu de camp a été allumé, permettant aux plus frileux de se réchauffer, et de discuter dans une ambiance conviviale.

 

Le samedi matin, certains jeunes ont terminé les réparations sur la voiture pendant que d’autres ont joué au volley.
Les jeunes ont innové en préparant des pâtes carbonara, servies pour le repas du midi.

L’après-midi, une partie du groupe est partie se promener pour aller voir une cascade, tandis que d’autres sont allés marcher pour aller visiter le château d’Andlau. La journée s’est poursuivie avec une partie de volley a permis de tester à nouveau la cohésion de groupe présente.

Des grillades ainsi que des salades ont été servies lors du repas du soir, après quelques parties de cartes pour les amateurs de belote et dame de pique. Plus tard dans la soirée, les jeunes se sont à nouveau retrouvés autour d’un feu de camp, pour faire fondre le dessert : des chamallows.

 

Le dimanche matin, le service divin a été célébré sous la pergola. C’est le prêtre Mike Karcher qui l’a tenu, accompagné du prêtre Lionel Kuhn ainsi que des diacres de la jeunesse. La parole de base du service divin était dans l’Évangile Mathieu 7 : 3-5 « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui a une poutre dans le tiens ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. » Elle a également été lue en anglais. Dans un premier temps, le prêtre a évoqué l’article de NacToday au sujet de l’interview de l’apôtre-patriarche sur les réseaux sociaux. La parole parlait des défauts que notre prochain a, alors que nous en avons aussi mais que nous ne les voyons pas. Le prêtre a fait le rapprochement avec le 8ème commandement, « tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain », et a développé en lisant ce qu’était un faux témoignage d’après le question-réponse du nouveau catéchisme (question n°357).

 

Pour le repas, des tartes flambées ont été préparées, et la journée s’est poursuivie ; pour certains courageux un bain de pied glacé dans l’Andlau, non sans peine mais bénéfique pour la circulation sanguine, et pour d’autres par une promenade en forêt ou du volley (encore).

 

Quelques parties de volley plus tard, les tentes ont commencé à être rangées, jusqu’à ce que le terrain soit vide à nouveau. Mais les jeunes sont repartis avec la tête et le cœur plein de très bons souvenirs et de joie.

Les jeunes ont passé un très bon moment, malgré les toilettes sèches et la douche dans l’Andlau glaciale, et en garderont sans nul doute de très bons souvenirs.

Un grand merci à Nicolas de nous accueillir depuis toutes ces années !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *